La hausse des prix poursuit sa descente

La hausse des prix poursuit sa descente

Capital / travail
Kevin Boucaud
Vendredi, 12 Septembre, 2014
281095 Image 0
En août, la hausse est au plus bas depuis la sortie de la récession en 2009, confirmant le risque déflationniste. Comble de l’histoire, le peu d’inflation est avant tout ressenti par les ménages les plus modestes.

Sur le front de l’inflation, les mois se ressemblent ou presque. Comme chaque mois, la sortie, ce jeudi, par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), des chiffres des prix des biens à la consommation du mois d’août a été mauvaise. Mais cette fois-ci, l’Insee a en plus publié 5 séries d’indices des prix par catégories de ménages calculées pour la période allant de 1998 et 2013. Ceux-ci éclairent un peu mieux pourquoi nombre de ménages, surtout les plus modestes, estiment que le chiffre officiel de l’inflation ne correspond pas à ce qu’ils vivent. Nous pouvons retenir notamment que la hausse des prix a été plus forte en moyenne depuis 1998 pour les ménages les plus défavorisés (+ 1,72 % par an pour les 10 % les plus pauvres, contre + 1,49 % pour les plus riches), pour les locataires, pour les familles avec deux enfants ou plus et pour les familles monoparentales.

Un taux d’inflation annuel de + 0,4 %

De leur côté, les prix à la consommation du mois d’août ne sont pas de nature à rassurer le gouvernement. Ces derniers n’ont augmenté que de 0,1 % sur le mois, ce qui représente un taux d’inflation annuel de + 0,4 % (contre + 0,5 % en juillet), un plus-bas depuis novembre 2009, en pleine sortie de récession. Le danger déflationniste pointé du doigt depuis de nombreux mois semble se rapprocher. Le risque est celui d’une contraction généralisée des prix à la consommation qui provoquerait une hausse des taux d’intérêt réels – définis comme étant les taux d’intérêt moins le taux d’inflation. Les entreprises en situation de surendettement réagiront alors en diminuant les salaires et l’investissement. L’économie serait donc prise dans une spirale négative comparable à celle de la grande dépression des années 1930 qui a suivi la crise de 1929, ou encore ce que les économistes nomment « la décennie perdue » au Japon, durant les années 1990. Certes, pour le moment nous n’en sommes pas là, car les prix ne se replient pas, mais leur ralentissement provoqué par la situation économique morose et le manque d’allant de l’activité économique constituent de mauvais signaux. De plus, la dernière enquête de conjoncture de l’Insee, publiée le mois dernier, révèle que les ménages sont de plus en plus nombreux à anticiper une nouvelle baisse de l’inflation. Les anticipations sont cependant cruciales, car ce sont elles qui aggravent la situation. Si les ménages anticipent un repli des prix, leur première réaction sera de reporter leurs achats et leurs investissements, espérant ainsi économiser de l’argent. Cette situation, entraînant une baisse de la demande, provoque la baisse des prix effective : nous sommes dans un cas de prophétie autoréalisatrice. Dans le détail, le mois d’août, comme le précédent, est avant tout marqué par des variations saisonnières. Nous pouvons noter, par exemple, que la fin des soldes a provoqué une remontée des prix des produits manufacturés (+ 1,9 %) et de l’habillement (+ 10,6 %). Sur les douze derniers mois, l’inflation est avant tout tirée vers le bas par les contractions des prix dans l’alimentation (- 1,5 %), dans l’énergie (- 1,5 %) et dans l’industrie manufacturière (- 0,5 %). L’inflation sous-jacente, c’est-à-dire privée des tarifs publics et des produits à prix volatils (énergie et alimentation principalement), plus représentative des tendances de fond, s’établit elle aussi à un niveau très faible (+ 0,4 % sur un an). Éviter la déflation ne sera décidément pas chose facile.

 
Dans votre quotidien du 12 septembre 2014
Un peuple de gauche blessé mais pas du tout résigné

View full post on Humanité – Actus

Advertisements

#descente, #hausse, #poursuit, #prix

Shopping am Gardasee

Weinfachmesse Vinitaly in Verona

 

  • Vom 6. bis 9. April 2014 auf dem Messegelände von Verona
  • Spitzenweine aus aller Welt
  • Gleichzeitig: Sol&Agrifood und Enolitech

 

Seit mehr als 40 Jahren trifft sich die Weinbranche aus der ganzen Welt im Frühling auf dem Messegelände in Verona zur Vinitaly – eine der führenden Weinfachmessen Europas. Sie bietet dem Fachpublikum einen umfassenden Überblick über die neuesten Produkte, Technologien oder Trends und ist ein Forum für Austausch und Weiterbildung.
Bus- und Bahnverbindungen nach Verona

Rund 150.000 Besucher werden in diesem Jahr in Verona erwartet, um die Spitzenweine der mehr als viertausend internationalen Aussteller kennen zu lernen, zu probieren und zu bewerten.

 

Sol&Agrifood und Enolitech 2014
Zum zweiten Mal vereint zu einer Messe sind dieses Jahr die Olivenölmesse Sol und die Agrar- und Nahrungsmittelmesse Agrifood. www.solagrifood.com

Enolitech 2014
Mit der Enolitech findet auf dem Messegelände außerdem eine Ausstellung der neuesten Technologien rund um den Weinbau und die Olivenölproduktion statt. Weitere Informationen hierzu gibt es auf www.enolitech.it.

Praktische Informationen
Die Messe ist für das Fachpublikum täglich von 9.30 – 18.30 Uhr geöffnet. Während der Messetage vekehrt ein kostenloser Bus-Shuttle zwischen dem Flughafen Verona und dem Messezentrum sowie zwischen dem Hauptbahnhof und dem Messezentrum. Weitere Informationen zu den Shuttle-Verbindungen finden Sie hier.

Die offizielle Website zur Vinitaly: www.vinitaly.it.

Weingüter am Gardasee 
Und wer nach einem Besuch auf der Vinitaly so richtig auf den Geschmack gekommen ist, kann am nächsten Tag gleich mit einem Besuch auf einem der zahlreichen Weingüter rund um den Gardasee weitermachen.

 

[gview file=“http://omnibusatlas.eu/wp-content/uploads/2014/02/download_paper_shopping_Nr01.pdf“]

#shopping-am-gardasee

Steigern Sie Ihre Umsätze durch gezieltes Marketing

Steigern Sie Ihre Umsätze durch gezieltes Marketing. Ideal für Leistungsträger im Touristikmarkt und Dienstleister

E-Mail-Marketing: 25 Top-Fakten

    44 Prozent der E-Mail-Empfänger tätigten einen Kauf auf Basis einer Werbe-Mail.
33 Prozent der E-Mail-Empfänger öffneten eine Mail lediglich aufgrund der Betreff-Zeile.
Schätzungsweise wird nur die Hälfte eine Mailing-Liste aktiv sein – entweder durch öffnen oder anklicken der E-Mail.
Betreff-Zeilen mit weniger als 10 Zeichen erhielten eine Öffnungs-Rate von 58 Prozent.
E-Mails mit personalisierten Betreff-Zeilen haben eine  um 22% erhöhte Öffnungs-Wahrscheinlichkeit.
Betreff-Zeilen mit den Begriffen „Geld“, „Ertrag“ und „Profit“ erzielten bei B2B Empfängern die beste Performance.
64 Prozent der Menschen sagen, sie würden eine E-Mail aufgrund der Betreff-Zeile öffnen.
Sieben von zehn Personen nutzten einen Coupon oder einen Rabatt, der aus einer Werbe-Mail der letzten Woche stammt.
39 Prozent der Marketeers haben keine Strategie für mobile E-Mails.
72 Prozent der B2B-Kunden sind gewillt, nützliche Inhalte per E-Mail zu teilen.
56 Prozent der Unternehmen planen die Nutzung von E-Mail-Marketing im Jahr 2013 auszuweiten.
Den größten Rücklauf erhalten E-Mails am Montag.
27 Prozent der Kunden würden Ihrem Lieblings-Unternehmen empfehlen mehr in E-Mail-Marketing zu investieren.
Einer von zwei Marketeers nutzt animierte Gifs in E-Mail-Kampagnen.
In diesem Jahre wird 84 Prozent des E-Mail-Verkehrs aus Spam bestehen.
Der Umsatz für E-Mail-Marketing erreichte 2012 die 156 Millionen US-Dollar Marke (rund 119 Millionen Euro).
Enthalten E-Mails Social-Media-Buttons, erhalten diese Mails eine um 158 Prozent höhere Click-Through-Rate.
Frauen klicken in mobilen E-Mails zu zehn Prozent häufiger als Männer.
E-Mail-Marketing Budgets wachsen jährlich um 10 Prozent.
40 Prozent der B2B Marketeers attestieren Leads aus dem E-Mail-Marketing eine hohe Qualität.
Für jeden in E-Mail-Marketing investierten Euro kommt durchschnittlich der vierfache Ertrag zurück.
82 Prozent der der Kunden öffnen E-Mails von Unternehmen.
64 Prozent der Entscheidungsträger lesen ihre E-Mails auf mobilen Endgeräten.
Im Jahr 2013 wird es 3,6 Milliarden E-Mail-Accounts geben.
Im Jahr 2016 wird die Zahl von 4,3 Milliarden erreicht worden sein.

18-02-2014 21-38-46

18-02-2014 21-39-16

Schalten Sie jetzt Ihr Anzeige im Omnibusatlas.eu! ca. 5.750 Deutsche Omnibusunternehmer ca. 870 österreichische Omnibusunternehmer über 4.890 E-Mail – und 4.100 Internet Webseiten banner2 Anzahl der dt. Unternehmen, die folgende Reise-Aktivitäten anbieten: 2.360 Rundreisen 2.250 Vereinsfahrten 2.080 Kulturreisen 2.720 Städtereisen 3.950 Tagesfahrten 2.390 Eigene Reiseveranstaltungen 1.680 Klassenfahrten 1.660 Kur- und Wellnessreisen 1.340 Schiffsreisen 1.340 Winterreisen 970 eigener Reisekatalog u.v. m. Anzahl der dt. Unternehmen mit folgenden Destinationen: 2.500 Italien 2.410 Niederlande 2.680 Österreich 2.500 Italien 2.450 Schweiz 2.430 Frankreich 1.500 Kroatien 1.891 Großbritannien 1.957 Ungarn 1.914 Spanien u.v.m.

Sie liefern mit Ihrer Anzeige: zusätzliche wichtige Angaben zu Aktivitäten, Angebote, Unterkunft, Essen, Anfahrtsländern, Parkplatz und Einrichtung

Ihr Ansprechpartner für „Busziele Omnibusatlas.eu“: Karl Hans Mediaberatung / Anzeigenverkauf (verantwortl.) Omnibusatlas.eu und Omnibustalas Android App Tel.: +49 (0)178 676 94 19 Fax: +49 (0)221 96988831 buchung@omnibusatlas.eu

#steigern-sie-ihre-umsaetze-durch-gezieltes-marketing

E-Mail-Marketing: 25 Top-Fakten

E-Mail-Marketing: 25 Top-Fakten

  •     44 Prozent der E-Mail-Empfänger tätigten einen Kauf auf Basis einer Werbe-Mail.
  •     33 Prozent der E-Mail-Empfänger öffneten eine Mail lediglich aufgrund der Betreff-Zeile.
  •     Schätzungsweise wird nur die Hälfte eine Mailing-Liste aktiv sein – entweder durch öffnen oder anklicken der E-Mail.
  •     Betreff-Zeilen mit weniger als 10 Zeichen erhielten eine Öffnungs-Rate von 58 Prozent.
  •     E-Mails mit personalisierten Betreff-Zeilen haben eine  um 22% erhöhte Öffnungs-Wahrscheinlichkeit.
  •     Betreff-Zeilen mit den Begriffen „Geld“, „Ertrag“ und „Profit“ erzielten bei B2B Empfängern die beste Performance.
  •     64 Prozent der Menschen sagen, sie würden eine E-Mail aufgrund der Betreff-Zeile öffnen.
  •     Sieben von zehn Personen nutzten einen Coupon oder einen Rabatt, der aus einer Werbe-Mail der letzten Woche stammt.
  •     39 Prozent der Marketeers haben keine Strategie für mobile E-Mails.
  •     72 Prozent der B2B-Kunden sind gewillt, nützliche Inhalte per E-Mail zu teilen.
  •     56 Prozent der Unternehmen planen die Nutzung von E-Mail-Marketing im Jahr 2013 auszuweiten.
  •     Den größten Rücklauf erhalten E-Mails am Montag.
  •     27 Prozent der Kunden würden Ihrem Lieblings-Unternehmen empfehlen mehr in E-Mail-Marketing zu investieren.
  •     Einer von zwei Marketeers nutzt animierte Gifs in E-Mail-Kampagnen.
  •     In diesem Jahre wird 84 Prozent des E-Mail-Verkehrs aus Spam bestehen.
  •     Der Umsatz für E-Mail-Marketing erreichte 2012 die 156 Millionen US-Dollar Marke (rund 119 Millionen Euro).
  •     Enthalten E-Mails Social-Media-Buttons, erhalten diese Mails eine um 158 Prozent höhere Click-Through-Rate.
  •     Frauen klicken in mobilen E-Mails zu zehn Prozent häufiger als Männer.
  •     E-Mail-Marketing Budgets wachsen jährlich um 10 Prozent.
  •     40 Prozent der B2B Marketeers attestieren Leads aus dem E-Mail-Marketing eine hohe Qualität.
  •     Für jeden in E-Mail-Marketing investierten Euro kommt durchschnittlich der vierfache Ertrag zurück.
  •     82 Prozent der der Kunden öffnen E-Mails von Unternehmen.
  •     64 Prozent der Entscheidungsträger lesen ihre E-Mails auf mobilen Endgeräten.
  •     Im Jahr 2013 wird es 3,6 Milliarden E-Mail-Accounts geben.
  •     Im Jahr 2016 wird die Zahl von 4,3 Milliarden erreicht worden sein.

banner2 150x300
Schalten Sie jetzt Ihr Anzeige im Omnibusatlas.eu! ca. 5.750 Deutsche Omnibusunternehmer ca. 870 österreichische Omnibusunternehmer über 4.890 E-Mail – und 4.100 Internet Webseiten banner2 Anzahl der dt. Unternehmen, die folgende Reise-Aktivitäten anbieten:

2.360 Rundreisen 2.250 Vereinsfahrten 2.080 Kulturreisen 2.720 Städtereisen 3.950 Tagesfahrten 2.390 Eigene Reiseveranstaltungen 1.680 Klassenfahrten 1.660 Kur- und Wellnessreisen 1.340 Schiffsreisen 1.340 Winterreisen 970 eigener Reisekatalog u.v. m. Anzahl der dt. Unternehmen mit folgenden Destinationen: 2.500 Italien 2.410 Niederlande 2.680 Österreich 2.500 Italien 2.450 Schweiz 2.430 Frankreich 1.500 Kroatien 1.891 Großbritannien 1.957 Ungarn 1.914 Spanien u.v.m.

Sie liefern mit Ihrer Anzeige: zusätzliche wichtige Angaben zu Aktivitäten, Angebote, Unterkunft, Essen, Anfahrtsländern, Parkplatz und Einrichtung

Ihr Ansprechpartner für „Busziele Omnibusatlas.eu“: Karl Hans Mediaberatung / Anzeigenverkauf (verantwortl.) Omnibusatlas.eu und Omnibustalas Android App Tel.: +49 (0)178 676 94 19 Fax: +49 (0)221 96988831 buchung@omnibusatlas.eu

 

#e-mail-marketing-25-top-fakten

« Multiplier les lieux de discussion »

« Multiplier les lieux de discussion »

Vendredi, 12 Septembre, 2014
Par Emmanuelle Cosse Secrétaire nationale d’Europe écologie-les Verts (EELV)
Il faut redonner confiance non « seulement au peuple de gauche, mais aux Français dans leur ensemble. Plus de huit millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Il est urgent de chercher des réponses pour l’avenir, de s’engager en faveur de réels projets concrets pour l’emploi, les salaires, l’éducation, la formation, l’environnement. Il faut aller au bout des choses et s’attaquer réellement à la finance par des lois. Pour cela, il est indispensable d’avoir une vision à long terme, de se poser la question : qu’est ce que l’on peut faire ensemble ? Nous devons multiplier à gauche des lieux de rencontre, de discussion et de controverse, par exemple sur la question de savoir si la croissance crée ou non de l’emploi, sur les solidarités, les nouveaux modèles économiques, la dynamique environnementale… La période n’est certes pas facile, la gauche n’est pas en grande forme, mais au-delà des invectives et des velléités hégémoniques, nos formations, qui n’ont pas une histoire commune, ont tout intérêt à dialoguer sans exclusive, c’est un enjeu majeur. »
Dans votre quotidien du 12 septembre 2014
Un peuple de gauche blessé mais pas du tout résigné

View full post on Humanité – Actus

#discussion, #lieux, #multiplier

L’avenir sans le découragement

L’avenir sans le découragement

patrick apel muler
Vendredi, 12 Septembre, 2014
photo : afp
ÉDITORIAL : La Fête porte bien son nom. Les grands problèmes du monde y sont convoqués : les tambours de guerre qui se font entendre et peuvent amorcer des conflagrations à l’échelle mondiale, le sort du peuple palestinien et son combat, l’avenir de la planète menacée par le réchauffement, le besoin d’une démocratie renouvelée…
Ce week-end, l’événement sera là. Pas dans les rodomontades ministérielles, les pages people des magazines, les petites phrases du jeu de dupes médiatique. La Fête de l’Humanité, à peine inaugurée jeudi soir, marque déjà l’ouverture d’une nouvelle période à gauche. L’offensive libérale a troublé des repères et ramolli des consciences mais notre sondage Ifop publié dans nos colonnes aujourd’hui l’atteste, l’électorat de gauche existe bel et bien, ne se retrouve pas dans la conversion de François Hollande et Manuel Valls, et juge qu’un autre cap est possible pour la France, qui réponde à ses attentes.
 
Ces derniers jours, des voix de plus en plus nombreuses se sont fait entendre pour s’opposer à une politique d’austérité vouée à réjouir le Medef. Elles se sont donné rendez-vous à la Fête de l’Humanité pour ouvrir le chantier d’alternatives, établir des convergences, édifier des passerelles. Il s’agit, selon le vers de René Char, de composer « l’avenir sans croire au poids qui décourage ». On n’y voit pas défiler des nuées de chimères ; ces débats s’ancrent dans les luttes sociales, dans les difficultés populaires, dans les expériences variées.
 
La Fête porte bien son nom. Les grands problèmes du monde y sont convoqués : les tambours de guerre qui se font entendre et peuvent amorcer des conflagrations à l’échelle mondiale, le sort du peuple palestinien et son combat, l’avenir de la planète menacée par le réchauffement, le besoin d’une démocratie renouvelée…
 
Pour des centaines de milliers de personnes, les trois jours de La Courneuve, ce vendredi, samedi et dimanche, mêleront le plaisir et la fraternité, la musique et la gastronomie, la peinture et les livres… tant il est vrai, comme l’écrivait le poète palestinien Mahmoud Darwich, que « la politique dénuée de culture et d’imaginaire est condamnée à l’ordre du conjoncturel ».
Dans votre quotidien du 12 septembre 2014
Un peuple de gauche blessé mais pas du tout résigné

L'auteur

directeur de la rédaction

View full post on Humanité – Actus

#decouragement, #lavenir, #sans

Cinema, par ici les sorties

Cinema, par ici les sorties

Vincent Ostria
Vendredi, 12 Septembre, 2014
Cinéma : les choix de l'Humanité (31 mars)
Cette semaine, Vincent Ostria propose ses critiques de On a grèvé de Denis Gheerbrant, de Les Gens du monde de Yves Jeuland et de L’institutrice de Navad Lapid.

On a grèvé de Denis Gheerbrant

Blocage. Ce qui frappe d’emblée avec ce film sur un conflit de femmes de chambre africaines, c’est à quel point la caméra fait corps avec elles. A part un moment où une délégation va parlementer au siège de la société à La Défense, le cinéaste, Gheerbrant, reste pendant des jours sur un coin de trottoir devant un hôtel du pont de Suresnes, où les femmes tiennent un piquet de grève, qu’elles animent de leurs rires, chants, et danses. Un conflit joyeux dont l’enjeu est d’obtenir d’être payé à l’heure, comme tout le monde, et non plus à la tâche (à la chambre). Si le film n’entre guère dans les détails des tractations, c’est parce que manifestement Gheerbrant préfère se focaliser sur ces héroïnes ordinaires, la plupart mères de familles, et leur donner la parole le plus possible. D’où une belle série de portraits, d’une exubérance imparable.

Les Gens du monde de Yves Jeuland

Circulation. Ce film a été tourné il y a deux ans dans l’immeuble du quotidien Le Monde à l’occasion des élections présidentielles de 2012. On mesure en passant à quel point la situation et l’ambiance politique ont évolué en deux ans. Le cinéaste suit donc deux rubricards du journal chargés de couvrir la campagne de François Hollande. Outre l’aspect événementiel, c’est la vision du travail au sein de la rédaction qui rend le film passionnant. Au lieu des locaux d’un organe de presse, on pense à une tour de contrôle, où les infos se bousculent comme les avions dans l’espace aérien, et auxquelles il faut donner une place pour se poser. Exercice de haute voltige. Un documentaire sans fard, qui montre aussi à quel point l’écrit vise à rendre présentable une réalité qui ne l’est souvent pas.

L’institutrice de Navad Lapid

Leçon(s). Comment un bambin de cinq ans, qui débite des poèmes dans une sorte de transe, sème le trouble chez des adultes. En particulier chez son institutrice de maternelle, obsédée par ce mini-génie. Au-delà de la réflexion passe-partout sur la pureté de l’artiste par rapport à une société vile et matérialiste,  le film est une fable cinglante sur l’hétérogénéité des composantes de la société israélienne elle-même. Un pavé poétique dans la mare.

 

Dans votre quotidien du 12 septembre 2014
Un peuple de gauche blessé mais pas du tout résigné

View full post on Humanité – Actus

#cinema, #sorties